exploits sportifs et gastronomiques

En 2009, les Coqs s’attaqueront-ils au GR® 10 ?

In Sportivo on novembre 22, 2008 at 6:29

Parmi les futurs challenges des coqs dans leurs exploits gastronomiques et sportifs, il y en a un qui sera, peut-être, l’un des plus beaux.

Chaque nouvel exploit demande de l’organisation, de la préparation physique et mentale, mais celui là requiert toute notre attention.

Voici le challenge : une randonnée de 3-4 jours dans les Pyrénées (2 nuits en montagne) pour voir non pas un, ni deux, ni trois mais 4 lacs !

Dans les Pyrénées, le lac d’Oô reçoit l’eau du lac d’Espingo par une cascade de 73m. Un peu plus haut, c’est le lac Saussat et enfin le lac du Portillon, encerclé par d’imposantes statures de 3000m.

L’enjeu est de se rendre à 1h30 de Toulouse, plus exactement à Luchon.

luchon-1

Le village d’Oô sera notre point de départ. Mais avant, nous irons faire quelques provisions locales nécessaires à Luchon.

Acheter un saucisson à Luchon

Acheter un saucisson à Luchon au Vignemale chez Josiane et Abel.

Ensuite nous serons disposé à partir.

Le démarrage sera décontracté, le chemin du fond de vallée est très agréable, avec son ruisseau, ses pâturages et la vue sur toutes les montagnes de cette superbe vallée.

Mais nous allons aller voir le lac d’Oô, une des plus grande réserve d’eau des Pyrénées.

Nous prenons donc le chemin largement tracé qui part sur la gauche de la vallée. Ce chemin est facile.

Nous admirerons la cascade de la chevelure de la Madeleine sur le côté droit de la vallée.

Arrivé au lac, nous prenons le chemin sur la droite et allons vers le refuge d’Oô et les berges du lac. Nous ne manquerons pas de nous restaurer.

Le bonheur

Nous repartirons vers le lac d’Espingo en prenant le chemin à gauche du lac et nous gravissons la montagne en grande partie à l’ombre; Le chemin là est un sentier muletier. Dans sa dernière partie il reste bien tracé mais les cailloux sont nombreux. Au débouché du vallon terminal nous découvrons le lac d’Espingo dans son écrin de montagnes, ses troupeaux, son calme.

Nous prévoirons une nuit au refuge d’Espingo pour goûter une soirée conviviale en refuge de montagne.

Les coqs, n’écoutant que leur courage, poursuivront vers le lac de Portillon, en passant par le lac de Saussant. C’est là que nous entrerons dans le domaine de la grande randonnée, avec un chemin peu tracé et des difficultés plus importantes, face à nous-mêmes, les coqs se révèleront face à l’adversité.

Nous prévoirons une autre nuit au Lac du Portillon. Ensuite, nous retournerons sur nos pas pour rejoindre le village d’Oô.

Au retour, nous aurons mérité un bon rafraîchissement.

Alors, en 2009, la randonnée des coqs au lac d’Oô ?

Mr Lo

Publicités
  1. oh oui !
    du siflard de sanglier et du rouge dans le sac à dos !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :