exploits sportifs et gastronomiques

Hommage à un maitre…

In Gastro on octobre 22, 2008 at 11:49


Un repas d’ Coqs par Oncle Michel

En ces temps,
armé de son glaive, le cock s’en aller défendre l’orphelin, taquiner la veuve si y’avait moyen et surtout chasser…
chasser le perdreau, la perdrix, la poulette donc …et le faisan…
LE faisant…
L’approché… le débusqué… l’occire et le rôtir…
Puis,
Lorsque il commence à deviser de calembredaines en billevesées,
Sur l’Ecu qui s’écroule ou ses lectures des sottises du dernier des petits Nicolas…
entre deux vins, un peu gris…
il s’écrit soudain …
Attention! J’ai le glaive vengeur et le bras séculier! L’aigle va fondre sur la vieille buse!… –
– Un peu chouette comme métaphore, non? –
– C’est pas une métaphore, c’est une périphrase. –
– Fais pas chier!… – Ca, c’est une métaphore.

Faut pas prendre les Enfants du Bon Dieu pour des Canards sauvages_1968_Michel Audiard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :